actuel 135

Une success-story sur quatre essieux

La draisine caténaire à quatre essieux, MTW 100, polyvalente et configurable individuellement, est le choix incontournable pour les travaux de construction et de maintenance d’installations caténaires.

Le MTW 100 s’est fait un nom dans le domaine de la construction de voies et dans la construction et la maintenance des installations caténaires. Les draisines caténaires à quatre essieux (MTW) de Plasser & Theurer existent depuis trois décennies. La draisine caténaire MTW 100 est l’un des modèles de réussite ayant connu le succès à l’échelle internationale. Les versions actuelles montrent ce qui est faisable dans cette catégorie de performance. Une version hybride avec entraînement électrique, le HTW 100 E³, est déjà en service sur des travaux réels après une phase d’essais intensifs. Le MTW 100.216, selon sa désignation précise, livrée récemment, et le HTW 100 E³ représentent une technologie qui s’est imposée et qui offre de nombreuses possibilités d’interventions. Le niveau de la technologie se reflète à l’extérieur de la cabine via le nouveau design qui, au-delà de l’aspect attrayant, dispose de nombreuses avantages intérieures.

Un environnement de travail sûr à tous les niveaux

Grâce à l’agencement réfléchi de tous les composants, il n’est pas nécessaire de sortir du véhicule pendant le déroulement des travaux. Un agencement latéral de la nacelle, comme par exemple sur le HTW 100 E³ et le MTW 100 destinés à la Société Rhomberg Fahrleitungsbau, offre un accès plus large entre les deux extrémités du véhicule. C’est un point positif en termes de sécurité pour le personnel et permet également d’économiser du temps. Une porte à l’avant permet l'accès direct à un wagon de transport accouplé du côté de la grue. Un éclairage périphérique efficace positionné sur le châssis permet d’illuminer l’environnement du MTW sans éblouissements. Le toit accessible de la cabine est équipé sur les côtés de garde-corps rabattables et le cheminement entre les deux cabines est également bien sécurisé. Une plateforme élévatrice en trois parties et située au centre du véhicule permet selon la configuration donnée de travailler simultanément à différentes hauteurs et différentes distances de l’axe de la voie. Une alternative possible est une plateforme élévatrice à commande hydraulique, librement orientable, offrant un rayon de travail encore plus grand. La grue est en règle générale équipée d’une nacelle. Des variantes différentes sont également disponibles : dans le cas où elle est dotée d’un garde-corps abaissable, la nacelle peut être posée sur le toit du MTW 100. Une autre alternative peut être de la déposer sur un wagon accouplé. La capacité de la grue, de la plateforme, de la nacelle ainsi que la charge exercée par le bras de ripage du fil de contact sont relevées et surveillées automatiquement pendant le fonctionnement. Cela permet d’assurer la sécurité des travailleurs et de l’équipement et protège le dispositif contre la surcharge. En raison de la constitution lourde du MTW 100 et de la grande stabilité, il ne nécessite généralement pas d’étaiement pendant les travaux. Cela économise du temps et du personnel car le MTW peut alors être déplacé à l’aide d’une télécommande. Seules les charges importantes et les longues portées nécessitent l’utilisation des pieds d’appui hydrauliques.

Des optimisations tournées vers l’avenir

La première draisine lourde pour caténaire de la série MTW 100.216 a été conçue dès 2012 et présentée à Münster lors de l’Exposition internationale des technologies de Construction et d’Entretien des Voies ferrées (iaf) en 2013. Le développement de la machine a été réalisé suivant des méthodes éprouvées en étroite collaboration avec le client (Europten). Les critères basés sur la place disponible, les dimensions, la performance et la rentabilité ont confirmé le concept d’engin à quatre essieux. Bien que la série MTW 100 en tant que draisine pour caténaire soit utilisée avec succès depuis environ 30 ans, un important travail d’ingénierie a encore une fois été investi et une multitude d’optimisations a été réalisée dans la version actuelle. L'accessibilité du système d’entraînement, monté entièrement sous le plancher et dans le châssis avec le système de refroidissement, ainsi que l’accessibilité pour l’entretien ont été améliorés sur le MTW 100.216. Un second moteur diesel de grande cylindrée servant d’entraînement en mode travail n’est plus nécessaire, ce qui réduit les coûts d’investissements et les coûts d’entretien pour toute la durée de vie de la machine. Au lieu de cela, un petit moteur diesel de 15 à 20 kW seulement produit suffisamment d’énergie pour l’alimentation de base du véhicule sur le lieu de l’intervention. Il sert également d’alimentation de secours des organes de travail dans le but d’assurer une sécurité opérationnelle et une fiabilité élevées.

Les MTW 100 sont conçus et construits de manière sûre, et leurs dimensions sont idéales pour les interventions les plus diverses. La disponibilité élevée de pièces de rechange est également un avantage en cas de réparations et dans le cadre de la maintenance.

Les MTW 100 sont conçus et construits pour l'avenir et leurs dimensions sont idéales pour les interventions les plus diverses. La grande disponibilité des pièces est également un atout en cas de réparations et dans le cadre de la maintenance.

Une seconde MTW 100 pour la Société Rhomberg Fahrleitungsbau

Le MTW 100.216 destiné à la Société Rhomberg Fahrleitungsbau GmbH, dont le siège est situé à Wiener Neudorf (Autriche), est prévu pour être la machine principale pour la pose de nouvelles voies mais également pour les renouvellements et les rééquipements de voies.

La plateforme à colonne formée de trois éléments, située au centre du véhicule, offre une flexibilité élevée : la grande plateforme peut être élevée jusqu’à une hauteur de 4,5 m. Les deux nacelles de dimension moyenne peuvent être étendues indépendamment l’une de l'autre, latéralement jusque 3 m et en hauteur jusque 2,8 m. Cela permet d’atteindre une hauteur de travail maximale de 9 m au-delà du niveau supérieur du rail. Les trois plateformes reliées et verrouillées offrent une grande surface de travail lors du montage de la caténaire.

Il s’agit déjà de la seconde draisine MTW 100 destinée à la Société Rhomberg Fahrleitungsbau, commandée en novembre 2017, soit un an et demi après la réception de la première draisine lourde par cette entreprise. Il est prévu que cet MTW soit généralement inséré dans des convois lors des conduites de transfert. Il est également présent en Suisse, accouplé à un engin tracteur, ce qui permet d’économiser le montage d’un dispositif supplémentaire de contrôle de circulation des trains. On remarquera également un montage particulier avec la présence de caméras arrière et de rétroviseurs. À l’avenir, les caméras seront la règle, l’image des deux caméras étant affichée sur des moniteurs séparés dans l’angle de la cabine : ici il s’agit encore d’un moniteur commun (split-screen) positionné sur le pupitre de commande.

La combinaison d’appuis au niveau du châssis de la draisine et du blocage des suspensions des bogies est utilisée pour la mesure avec un dispositif de mesure du fil caténaire sans contact. Un dispositif de mesure permet de réaliser la mesure par ultrasons de la position du fil de contact en deux dimensions. Il mesure la hauteur du fil de contact à une distance de 800 à 4 000 mm au-dessus du dispositif de mesure, latéralement dans une plage totale de 1200mm et à une vitesse de circulation allant jusqu’à 10 km/h. Si la caténaire est relevée par le pantographe dans une seconde passe de mesure afin de déterminer l’élasticité et l’hétérogénéité de celle-ci, les résultats sont alors enregistrés et analysés avec des valeurs exactes. À chaque point de mesure, la caméra intégrée enregistre l’image de la caténaire sachant qu’un éclairage supplémentaire composé de phares de travail permet de réaliser des interventions de nuit. En prenant en compte les tolérances de la voie et la température ambiante, il est par exemple possible d’attester tous les douze mois sur voies principales que la géométrie est adaptée aux TSI et optimisée contre l’usure de la caténaire dans le respect de toutes les tolérances.

Un MTW 100.216 pour la Société Rail Power Systems

La Société Rail Power Systems GmbH (Munich, Allemagne) fait l’acquisition auprès de Plasser & Theurer d’un MTW 100.216 adapté à l’éventail des applications prévues. Les particularités que celui-ci présente sont les agréments non seulement pour l’Allemagne et la Suisse, mais également pour le Danemark et la Suède. Un défi constructif supplémentaire a été la prise en compte d’exigences complètes propres aux différents pays.

Cette draisine est équipée d’une grue particulièrement performante. La nacelle de travail, attachable à celle-ci, est déposée sur une remorque tractée par la draisine. Dans cette variante équipée d’une nacelle, la grue atteint une zone de travail allant jusqu’à environ 22,5 m au-dessus de la voie. Ceci est nécessaire par exemple lors de travaux au sommet de poteaux ou en présence de câbles élevés en zone de gare. Au milieu de l’engin se trouve par ailleurs une plateforme élévatrice librement orientable.

De plus, la machine dispose d’une cabine sociale avec coin cuisine ainsi que d’une cabine atelier. Un bras de ripage du fil de contact et du fil porteur, un dispositif de mesure de la hauteur du fil de contact ainsi qu’un dispositif de mesure sans contact du fil de caténaire sont également à bord.

MTW 100.216

HTW 100 E³