actuel 137

De nouvelles traverses pour les LGV parasismiques japonaises 

Afin d’éviter les déraillements causés par les séismes dans l’ouest du Japon, des traverses spéciales sont utilisées pour les contre-rails. Le système moderne de remplacement de traverses SES 170 de Plasser & Theurer permet de mettre en place ces traverses de manière efficace.

Jusqu'à présent, nous ne pouvions remplacer, au cours d'une période de travail, qu'au grand maximum une quarantaine de traverses en effectuant les travaux manuellement ou à l'aide de pelleteuses. Aujourd’hui, grâce au SES 170 de Plasser & Theurer nous avons multiplié par cinq notre rendement.

Nozomi Kitamura
Shinkansen Operations Division, Shinkansen Track & Structures Department, JR West

Une infrastructure ferroviaire parasismique au Japon

Au Japon, la terre tremble environ 2 000 fois par an. Bien que la plupart des secousses soient faibles et imperceptibles, des séismes forts causant des dégâts ne sont pas rares. L’infrastructure ferroviaire n’est pas épargnée. Dans la mesure où les tremblements de terre ne peuvent pas être évités, le Japon prend des mesures préventives pour éviter les dégâts, comme sur la ligne San-yō-Shinkansen dans l’ouest du pays.

La ligne San-yō-Shinkansen est une ligne à grande vitesse de la West Japan Railway Company ou « JR West ». Sur une longueur de 553,7 km, elle transporte plus de 230.000 passagers par jour, ce qui est d’une importance vitale pour la mobilité du pays. Afin de rendre les voyages en train plus sûrs et de minimiser les dégâts, la JR West a pris diverses mesures constructives, telles que la mise en place de traverses d'un nouveau type pour les contre-rails. Ces dernières doivent pouvoir être remplacées aussi rapidement que possible sur l’ensemble de la ligne, et c’est ici que le SES 170 entre en jeu.

 Nous utilisons le SES 170 depuis septembre 2016. À ce jour, la machine a déjà travaillé pendant plus de 300 nuits.

Le système de remplacement de traverses SES 170

Long de 94 mètres, le système de remplacement de traverses SES 170 se compose de trois véhicules principaux : à droite le wagon de stockage disposant d'un portique et d'une cabine pour l’équipage, au centre la machine principale munie du manipulateur de traverses, de l’unité d'aspiration, de la trémie à ballast ainsi que de l’unité de ballastage, et à gauche l'engin moteur. La tâche principale du SES 170 consiste à remplacer les traverses et à rétablir la géométrie de la voie. La substitution des traverses s'effectue de manière semi-automatique sauf au début et à la fin des travaux. Ainsi, il est possible de remplacer environ deux traverses par minute.

Un processus de remplacement de traverses continu et rigoureusement ajusté

À la suite des travaux préparatoires manuels, les unités d'aspiration du SES 170 retirent le ballast autour des traverses pour les rendre mobiles. Au début de l’intervention, le manipulateur de traverses déplace, en amont du poste de travail, douze anciennes traverses. Ensuite pour créer un espace libre de travail de 2 400 mm au total, le manipulateur enlève quatre traverses. Celles-ci sont tournées de 90 degrés par le manipulateur, puis convoyées vers le premier niveau de la machine. Les traverses soulevées sont d’abord transportées vers un convoyeur puis stockées par groupes de 5. Le portique sur la machine peut transférer simultanément jusqu’à cinq traverses depuis le convoyeur de traverses jusqu'au wagon de stockage.

Le système peut ainsi travailler en continu. Pendant qu’une traverse est retirée à l'avant de la zone de travail, une traverse neuve est déposée dans la partie arrière. Un dispositif de fixation guide les traverses neuves posées en voie, les centre correctement et les fixe aux rails. La trémie de ballast approvisionne la quantité appropriée de ballast qui sera ensuite stabilisée. Afin de rendre la ligne praticable pendant la journée, de nouvelles traverses viennent compléter la zone de travail ouverte sur 2 400 mm.