actuel 134

Vous m’entendez ?

Avec des engins de maintenance à entraînement électrique, il est possible de réduire le bruit de 20 dBA.

Plasser & Theurer se consacre depuis des années à prendre des mesures complètes concernant l’isolation acoustique et la protection anti-bruit sur les machines de construction de voie. D’un côté, le bruit des machines et des chantiers est réduit par le biais de mesures constructives. De l’autre, des possibilités toutes nouvelles peuvent être déployées par l’intégration de nouvelles technologies d’entraînement telles que les systèmes d’entraînement hybrides pour les machines de construction de voie. Les mesures comparatives actuelles confirment les potentiels de réduction des émissions sonores lors de l’intervention de nos machines E³.

De nouveaux concepts d'entraînement pour des travaux au calme

Le concept d’entraînement hybride E³ propulse la machine soit à l'aide d'un moteur diesel soit d'un moteur électrique en utilisant l'énergie électrique émise par la caténaire. En plus de la réduction des émissions de gaz nocifs et de l’économie en énergies fossiles, le concept d’entraînement hybride E³ réduit également le bruit émis par la machine.

De plus, des équipements d’isolation acoustique ont été montés au niveau de tous les groupes de travail. Les groupes de stabilisation des bourreuses sont ainsi couverts de tabliers latéraux. Les trémies et les balayeuses du système de gestion du ballast BDS 2000 E³ disposent d’une protection anti-bruit. Ainsi, les machines peuvent être utilisées dans les zones urbaines et lors des travaux de nuit.

En ce qui concerne la draisine hybride HTW 100 E³ pour les travaux sur caténaires, le concept a été développé encore plus loin. Lors du fonctionnement de ces engins, la caténaire est hors tension. Pour cette raison, l’engin HTW 100 E³ a été équipé de la toute dernière technologie de batteries.

La perception des travaux de voies ferrées évolue radicalement : 20 dBA en moins !

L’oreille humaine peut percevoir des modifications du volume sonore d’1 dB sous certaines conditions ; une modification du niveau de 10 dB correspond environ à un doublement ou à une diminution de moitié du volume ressenti subjectivement.

Source : www.bmub.bund.de/themen/luft-laerm-verkehr/laermschutz/laermschutz-im-ueberblick/was-ist-laerm/

Analyses actuelles de la réduction du bruit

Deux exemples d'application de ces machines dotées de la technologie hybride ont été analysés en intervention en termes d’émissions sonores. Des mesures acoustiques comparatives (Unimat 09-4x4/4S E³) et la mesure acoustique en tunnel (HTW 100 E³) ont pu apporter la preuve de la réduction de bruit.

Des émissions sonores réduites de plus de 20 dBA avec la draisine HTW 100 E³

En comparaison avec les draisines caténaires à entraînement conventionnel, le bruit produit par le HTW 100 E³ est réduit de plus de 20 dBA lors des travaux sur les caténaires. La conversation entre les opérateurs dans les nacelles est le bruit le plus fort qui se fait entendre. Même lors du déplacement en travail d’un point d’intervention à l’autre, le HTW avance à pas feutrés. Les émissions sonores de l’entraînement E³ électrique sont réduites de plus de 10 dBA par rapport au bruit émis par des machines comparables dotées d’un entraînement diesel.

Les émissions sonores du HTW 100 E³ en travail sur batterie se situent toujours en-dessous de 80 dBA, la valeur limite à compter de laquelle le port d’une protection acoustique est obligatoire. Même lors du démarrage, le bruit produit par la HTW est d’environ 15 dBA inférieur à celui des machines de la série MTW à entraînement diesel.

Des mesures acoustiques comparatives sur l’UNIMAT 09-4x4/4S E³

La bourreuse universelle UNIMAT 09-4x4/4S E³ n’utilise pas uniquement l’énergie électrique de la caténaire pour la traction électrique lors des marches HLP. Pour la première fois, le groupe de bourrage lui-même dispose d’un système d’entraînement électrique sans modifier les paramètres décisifs de travail. Si la caténaire n’est pas disponible, un générateur diesel-électrique est alors utilisé. Avec ces mesures, la bourreuse classique est portée au niveau de développement supérieur.

En ce qui concerne l’entraînement électrique du groupe de bourrage, la réduction de bruit dépasse les 20 dBA. La différence en matière d’émissions sonores est considérable par rapport aux groupes dotés d’un système d'entraînement entièrement hydraulique. Le niveau de bruit de la machine au repos correspond à environ 62 dBA, ce qui équivaut à une conversation normale au bureau.

Le module d'entraînement de la bourreuse produit 13 dBA de moins que le module respectif d’une machine diesel-hydraulique. L’entraînement entièrement électrique E³ offre un environnement ergonomique avec une attention particulière portée à la protection des travailleurs.

Cet article est paru dans une version longue dans :

« Der Nahverkehr », édition 5-2018

1 000 000 de plongées : le test de résistance pour le groupe de bourrage E³

Les groupes de bourrage constituent le cœur des machines Plasser & Theurer. Ils ne déterminent pas uniquement leur fonction mais imprègnent leur productivité et leur rentabilité. Avant les premières interventions, un groupe nouvellement développé doit faire ses preuves lors de tests de stabilité et de mise sous contrainte afin de démontrer le niveau de ses performances.

C’est comme cela que notre groupe de bourrage entièrement électrique a été testé en détails. Sur un banc d’essai spécialement mis en place et placé dans un container standard, le groupe a subi un test permanent pendant quatre mois. Au total, ce sont 1 000 000 plongées qui ont ainsi été réalisées avec une pression de bourroir simulée (contre-pression du ballast). Cela correspond à environ 20 000 plongées par jour ou 250 000 plongées par mois. Durant les tests les plus difficiles, le groupe était en fonctionnement 14 heures par jour. La fin de la durée de vie du groupe est cependant loin d’être atteinte.

Tous les paramètres importants ont été mesurés : la température des roulements a été particulièrement surveillée. A la fin du test, le groupe a été démonté et a subi une expertise et une analyse détaillées. Les résultats sont très prometteurs pour les interventions courantes. Il est ainsi possible d’optimiser encore la qualité de son fonctionnement courant et de tirer des conclusions pour la production.