actuel 134

Une traction multiple, un système d'entraînement intelligent et le bourrage des traverses acier en Y

Le traitement de lignes dotées de traverses acier en Y pose un défi particulier. La bourreuse doit être capable de travailler avec des attaches de rails décalées les unes par rapport aux autres. L’UNIMAT 09-4x4/4S Y-DYNAMIC peut le faire, et plus encore.

L’UNIMAT 09-4x4/4S Y-DYNAMIC « Bernhard »

Au printemps 2018, la Société DB Bahnbau, en charge de la maintenance de l’infrastructure au sein du groupe Deutsche Bahn AG, a pris en charge une nouvelle bourreuse universelle de Plasser & Theurer. La désignation de la machine UNIMAT 09-4x4/4S Y-DYNAMIC indique que les lignes dotées de traverses acier en Y peuvent également être traitées en avancement continu. Cela fait de « Bernhard », comme la Société DB Bahnbau l’a baptisée, une machine encore plus universelle. L’aptitude des groupes de bourrage à traiter les traverses acier en Y est combinée pour la première fois avec le procédé d’avancement continu et un nouveau stabilisateur dynamique de la voie. Malgré toutes ces extensions, l’UNIMAT est capable de travailler sur les lignes de catégorie C2 : elle respecte ainsi la limite de 20 t à l’essieu. Et, là où « Bernhard » travaille, « Bianca » n’est pas loin : bourreuse et régaleuse de ballast forment une équipe aux forces unies.

L’USP 2000 C2 « Bianca »

La nouvelle régaleuse de ballast universelle USP 2000 C2 travaille d’un côté de manière autonome, rapide et soignée derrière la bourreuse, de l’autre, « Bianca » fait partie d’un duo spécial : lors des marches HLP, les deux machines sont commandées à partir d'un poste de conduite en marche avant, par le biais d'une fonction supplémentaire du système de commande P-IC. Un appareil de bord « EBuLa », désignant le carnet électronique des horaires de circulation de la Société Deutsche Bahn AG, est également nouveau dans les cabines. Si l'exploitant de l’infrastructure met à disposition les horaires de circulation correspondants, l’intervention autonome des machines sur le réseau ferré est alors possible. Les machines de construction de voies équipées du récepteur radio GSM-R et de l’appareil de bord EBuLa sont ainsi sur un pied d’égalité avec les locomotives et les autres circulations ferroviaires en termes d’approvisionnement de données. Cela comporte des avantages : les machines modernes, telles que « Bernhard & Bianca », sont généralement transférées en conduite autonome.

Le bourrage avec décalage longitudinal en Y

L’Unimat 09-4x4/4S Y-DYNAMIC est un spécialiste du traitement des appareils de voie ainsi que des voies dotées de traverses acier en Y. La caractéristique de ce type de superstructure sont des traverses galbées qui ensemble forment des Y. Les fixations des rails se trouvent certes à intervalles réguliers mais ne se font pas face les unes aux autres à gauche et à droite. Pour le traitement de telles voies, les quatre paires de bourroirs sont translatables longitudinalement. Le passage et les interventions sur des lignes avec des traverses conventionnelles sont possibles à tout moment. Qu’il s'agisse de traverses en Y ou de traverses conventionnelles, la machine travaille avec le SmartALC et documente ses travaux, via le DRP, dans le relevé de l’enregistreur qui peut être immédiatement envoyé en ligne.

Véritablement variable : le stabilisateur de la voie

Le stabilisateur dynamique de la voie installé sous la partie arrière de la machine est également une nouveauté : l’effort latéral transmis dans la voie est réglable. Cela améliore l’homogénéité et la durabilité de la géométrie de la voie après le bourrage grâce à un tassement de la voie contrôlé avec précision, en particulier dans les zones de raccordement avec les ouvrages d’art ou en cas de redémarrage-arrêts fréquents sur le chantier. Dans les zones denses, un effort latéral réduit diminue la propagation des vibrations de part et d’autre de la voie.

Un système d’entraînement intelligent pour une conduite économique

La particularité de « Bernhard » en marche HLP : le système d’entraînement intelligent pour la conduite, le PlasserMotionDrive, assure un entraînement variable en fonction du besoin en puissance. Le démarrage s’effectue avec une assistance hydrostatique avant que l’entraînement hydrodynamique ne prenne le relais et ne dévoile ses avantages lorsque la vitesse augmente. Cela améliore les valeurs d’accélération et économise du carburant. Sur les lignes escarpées, le second bogie d’entraînement est également entrainé. En outre, de nouvelles fusées creuses au niveau des essieux facilitent les travaux d’inspection à intervalles réguliers dans le cadre de la maintenance.

En intervention dans tout le pays

La Société DB Bahnbau Gruppe GmbH a réceptionné les nouvelles machines à Königsborn bei Magdeburg (Allemagne). Elles sont utilisées à travers tout le pays, en particulier au Nord et à l’Est de l'Allemagne. Huit opérateurs et huit employés en charge de la maintenance ont été formés chez Plasser & Theurer, à Linz. « Bernhard » et « Bianca » forment ainsi une équipe organisée et efficace.